Aller à la page d’accueil
1
 
Vous souhaitez œuvrer, avec nous, pour Madagascar ! Cliquez ici
2
 
Des projets qui méritent votre attention, soutenez-nous… Cliquez ici
3
 
Notre assemblée générale s’annonce, venez nous retrouver Cliquez ici
Donner/Adhérer

Création d’une bibliothèque/médiathèque


Le projet

C’est un rêve qui est devenu réalité, grâce au travail de Lucie et Pauline, étudiantes à l’ESTHUA (études supérieures de tourisme et d’hôtellerie de l’université d’Angers) antenne de Cholet.

Après une longue préparation en France, depuis septembre 2008, ces deux étudiantes sont parties le 28 janvier, pour 4 mois, à Manandona, malgré les évènements politiques.

Tout était à faire : agencement des locaux, tri des nombreux ouvrages (1600) arrivés de France par container, organisation des rayons, etc. Pour assurer la pérennité du projet un comité de gestion a été mis en place et une bibliothécaire, Anitra, a été recrutée. Aux ouvrages en français se sont ajoutés de nombreux ouvrages en malgache achetés sur place. La culture malgache n’étant pas particulièrement une culture de l’écrit il nous a semblé indispensable d’ajouter aux livres d’autres supports culturels tels que : des jeux, des vidéos, des cd audio et même quelques ordinateurs pour les cours d’initiation à l’informatique. Peut-on parler, déjà, d’un mini-centre-culturel ?

Toutes ces tâches ont été menées à bien, grâce à la compétence et l’opiniâtreté de Pauline et Lucie. Elles n’ont pas hésité, pour mieux connaître leur futur public, à s’intégrer à la vie locale, partageant le repas des familles les plus modestes, ainsi que leurs loisirs, participant, même, aux travaux des champs.

Le 7 avril 2009, la bibliothèque a ouvert ses portes. Nous lui souhaitons longue vie et remercions Pauline et Lucie pour l’énorme travail accompli.

Quelques images

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

La presse en parle

La presse locale a fait écho de notre réalisation. Le 6 juin 2009, c’était  ; le 12 juin 2009, c’était

Bilans

Novembre 2010, 1er bilan

Après bientôt 2 ans de fonctionnement, nous pouvons dresser un premier bilan.

C’est, d’abord, plus de 100 adhérents, en majorité des lycéens, qui trouvent, dans ce lieu, un outil qui n’existe pas dans leurs établissements, c’est à dire un centre de documentation pédagogique. Les manuels scolaires sont très appréciés. Mise à part cette fonction imprévue, disons-le franchement, la bibliothèque de Manandona n’est pas une bibliothèque de lecture. Faut-il s’en étonner quand on sait que la culture malgache est, essentiellement, une culture orale ?

Ensuite, de multiples activités périphériques se sont développées : cours d’informatique, grâce à la présence de deux ordinateurs, cours de musique, cours d’anglais, etc. L’audiovisuel (cassettes et DVD) rencontre beaucoup de succès. La bibliothèque s’est transformée, progressivement, en mini-centre-culturel.

Toutes ces activités, qu’on pensait annexes mais qui deviennent primordiales, nécessitent des locaux adaptés et plus vastes : un déménagement s’impose. Le maire de Manandona l’a très vite compris et a proposé de nouveaux locaux. Les travaux sont déjà engagés et la nouvelle bibliothèque va redevenir opérationnelle très prochainement.